Forget-me-not (jugs & flowers)

jerricans, carrelage, ciment, myosotis 2018, 40x40x15 cm, 56x40x15 cm

Des «Forget-me-not jugs» (ou bouteilles du souvenirs) sont confectionnés par des descendants d’esclaves afros-américains, des artefacts bricolés, réminiscences d’objets funéraires burkinabés.
Forget-me-not (jugs and flowers) s’inspire de cette pratique façonnée de la mémoire, du deuil. Des contenants sont ornementés de bris de carreaux, deviennent sculptures, balises. Le jerican demeure propice à contenir un liquide précieux, l’eau ou l’essence, dont les valeurs oscillent et différent selon le contexte et l’urgence. C’est aussi la promesse d’un contenant protecteur, hermétique au dehors. Un outil de survie dans les traversées impossibles, et une arme de destruction. Un point de rencontre à priori intenable entre sauvetage et embrasement, entre mécaniques du souvenir et de l’effacement.

 

Vues de l’exposition Jusqu’à preuve du contraire, nous ne trouverons rien. Agathe Boulanger, Clara Denidet, Le Bel Ordinaire, Pau, 2018
Photographies ©Philippe Costes